mercredi 22 novembre 2017

Nos plus belles années




In memoriam Dmitri Hvorostovsky (1962 - 2017)


Eugene Onegin au Met, avec Renée Fleming, février 2007


La dernière fois (dans un opéra) au Met : le comte de Luna dans le Trouvère, 25 septembre 2015 


La toute dernière fois au Met, en mai 2017


Как молоды мы были  (Comme nous étions jeunes)




















Sur le blog de Franz Muzzano

Sur le blog de l'ami catalan





27 commentaires:

  1. Merci pour l'article et les photos qui l'accompagnent (celles où on voit des gens émus prennent maintenant un tout autre sens).
    Comme tous les internautes dont tu cites les messages, je suis très triste, d'autant plus que je l'ai déouvert relativement récemment (il y a à peine 5 ans). J'ai quand même eu le temps de le voir live plusieurs fois, ça a correspondu à une période (2014) où il est passé 3 fois à Paris (plus son dernier récital au châtelet il y a un an).
    Malgré les dernières vidéos (on trouve des extraits sur YT) de Toronto (avril) Krasnoyarsk (juin) et Grefenegg (juillet) on le sentait diminué (à Grafenegg, il était nettement moins à l'aise sur scène qu'à Toroonto). Mais on voulait y croire (ou plutôt à un "mieux"), malgré l'absence de photos récentes pour accompagner les démentis, ce qui aurait pu nous alerter.
    Toutes mes pensées pour ses proches. Nous sommes tristes, mais pour eux c'est tragique...
    micaela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite, Micaela !

      Supprimer
    2. Je reviens parce que j'ai pris le temps de lire l'article en italien que tu proposais (ça m'a demandé quelques efforts, parce que je ne connais pas vraiment cette langue).C'est intéressant.
      Sinon, ça vient d'où , la photo de lui jeune que tu proposes (pas la dernière, celle venant d'un livre)? Ca ressemble un peu à un programme d'opéra ou un article de magazine...
      J'ai aussi pris le temps de regarder certains articles venant des liens que tu proposes. GB opéra propose un beau récital, mais l'internaute qui l'a inséré sur YT l'a mal daté : d'après le look de Dmitri, ça doit dater plutôt de 2005 ou 2006, pas de 2012...
      micaela

      Supprimer
    3. Pour la photo dont tu parles, je l'ai trouvée un peu par hasard sur le Net ; j'adore les photos de ses débuts, avec ses cheveux poivre et sel et son air juvénile, toujours très sérieux et un peu mélancolique (il sourit rarement sur les photos de cette époque), comme sur les pochettes de ses premiers disques Philips, souvent avec Gergiev...

      Supprimer
    4. Pour le récital au Conservatoire de Moscou, ils ont confondu avec un autre concert au même endroit qu'on peut voir sur YT, et qui date de 2012 en effet ; là, c'est bien avant, je dirais aussi 2005...

      Supprimer
    5. Les erreurs de date de ce genre ne sont pas rares. On trouve ainsi un concert au Japon donné comme de 2005 qui, d'après l'allure de Dmitri, date plus certainement de 2000/2001...
      Ce qui m'a intriguée dans la photo, c'est l'apparente absence de lien entre elle et le texte dont on aperçoit des bribes... J'aime bien aussi ce contraste entre l'allure juvénile et la chevelure poivre et sel, puis grise, puis blanche. Les pochettes de ses premiers disques Philips semblent d'ailleurs parfois utiliser des photos encore plus anciennes que les enregistrements, comme celle de son tout premier (des airs de Verdi et Tchaikovsky) et celle de Dark Eyes, où il semble n'avoir guère plus de 20 ans...
      micaela

      Supprimer
    6. C'est rigolo, avec Google, on arrive à résoudre pratiquement toutes les énigmes qui nous auraient complètement échappé avant le Net : la photo est extraite d'une page du "Dictionnaire encyclopédique de l'opéra Scala", on y parle de l'opéra hongrois "Hunyadi Lazslo" et par ordre alphabétique, juste après il y a l'article "Hvorostovsky" avec la photo du chanteur...

      Regarde ici

      Supprimer
  2. Je complète : après visionnage d'un concert reprenant à peu de choses près le contenu du CD Dark Eyes, je dirais même que le récital proposé par GBOpera devrait dater de 2004 (si l'internaute proposant ce concert-là ne s'est pas trompé !) : l'allure est tout à fait la même. Bon, ça peut être aussi début 2005, mais je pense guère plus tard.
    micaela
    micaela

    RépondreSupprimer
  3. Je rajoute ici ce que je disais tout à l'heure à Micaela : ce qui me manquera le plus avec la disparition tragique de Dyma c'est l'artiste Russe jusqu'au bout des ongles qu'il était beaucoup plus que tous les autres... c'est pour cela qu'il avait une telle panoplie de chants russes traditionnels ou écris pendant la guerre. J'ai appris tous ces chants dans ma jeunesse, je les ai chantés à Sotchi dans un camp de jeunes où j'ai passé un été entier il y a bien longtemps. Et Dyma savait terriblement bien redonner toute leur noblesse à ces airs magnifiques... "comme nous étions jeunes" en particulier...ou les cigognes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça peut paraître cliché cette affaire de l'"âme russe", mais ça veut dire quelque chose ! J'adore cette vidéo de "Comme nous étions jeunes" où on voit des gros plans du public en pleurs pendant que DH interprète la chanson (ce sont les photos que j'ai mises dans mon post), et en particulier le moment furtif où l'on aperçoit une petite fille qui regarde avec étonnement et émotion une femme âgée, peut-être sa grand-mère, qui essuie ses larmes ; ça en dit beaucoup plus qu'un long discours...

      Supprimer
    2. Justement, avec lui, c'était de l'âme russe sans les gros clichés. Pour ce qui est du public ému, c'était souvent comme ça quand il abordait ce type de répertoire : des gens essuyant leurs larmes (et encore plus quand il s'agissait du répertoire évoquant la Seconde Guerre Mondiale), ou simplement émus et recueillis. On en voit aussi murmurer les paroles (enfin, je suppose). Et pas forcément les plus âgés des spectateurs.
      micaela

      Supprimer
    3. Si tu repasses par ici, Micaela, excuse-moi pour le retard de publication des tes commentaires, mais je ne sais pas pourquoi, mon système de messagerie les avait expédiés dans le dossier des spams où je ne les ai retrouvés qu'aujourd'hui...

      Supprimer
    4. Je savais bien que j'avais parlé de l'âme russe sans les gros clichés, j'avais fini par croire que je l'avais juste pensé sans le poster...
      Pour ce qui est des photos que tu as publiées, la première , c'est celle de son épouse...
      micaela

      Supprimer
  4. Merci à Stefano. En tout cas, il était bien jeune sur cette photo. Et l'enregistrement de Mascagni dont il est question date de 1991. Ce dico ne doit pas être très récent...
    Pour info, la dernière photo en bas vient d'un reportage de 1992 (sans doute réalisé pour la TV russe), "A Star from Siberia". Info pêchée dans un article de TASS (en anglais). Il suffit de faire TASS remembering hvorostovsky pour la retrouver (l'article présente une collection de photos venant pour la plupart des archives de TASS, beaucoup ayant plus de 20 ans).
    Hélène, d'accord avec toi pour e qu'il a apporté aux chants russes. C'est assez unique, il me semble. Les Cigognes (des Grues en VO...) a en fait été écrit dans les années 60. Ce répertoire (les chansons autour de la Seconde Guerre Mondiale) est un genre en soi, encore populaire en Russie, semble-t-il (si ce n'est pas Dmitri qui lui a redonné de la popularité).
    micaela

    RépondreSupprimer
  5. Depuis, plusieurs concerts hommage (sans parler des représentations dédiées) ont eu lieu, dont les derniers au Carnegie Hall où à Florence (ce dernier en collaboration avec des théâtres russes -Marrinsky, Bolchoï et Krasnoyarsk= , sans oublier celui du ROH il y a un mois.
    En France, je n'ai rien vu passer.
    PS Je suis bannie définitivement sur FO suite aux débordements (que je n'ai pas causés). Je les ai contactés, mais rien à faire, Il semble que 1)j'ai posté le message de trop suite à un "avertissement" -qui ne s'adressait pas à moi en particulier 2) qu'ils n'ont pas le temps de faire le tri pour savoir qui a tort ou qui a raison. Ca me semble très excessif...
    micaela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Micaela ! C'est en effet très excessif, mais le mieux était d'ignorer complètement les messages de cet olibrius qui visiblement ne cherchait que la provocation ; c'est le genre de troll qui change de pseudo comme de chemise et qui sera sans doute bientôt de retour pour tenter une nouvelle offensive. De toute façon, ce système de messagerie Disqs est une vraie calamité : dès que l'on dépasse huit ou dix lignes, ils t'avertissent que ton message est considéré comme du "pourriel" et ils le suppriment automatiquement ! Ça m'est encore arrivé aujourd'hui, je crois bien que je vais moi aussi laisser tomber les commentaires sur FO, de toute façon, j'ai l'impression que le site ne cherche pas précisément à encourager ses commentateurs, ils en ont un peu rien à f...

      On est vraiment pas gâtés sur les forums d'opéra : sur ODB c'est JdeB qui écrase tout le monde avec sa suffisance ironique et condescendante, comme aujourd'hui le pauvre RV en a fait l'expérience...

      Supprimer
    2. Oui, mais au moins JdeB laisse tout de même les gens discuter. Je ne fais même plus attention à ses réactions parfois limite.
      Le mec (Nikaia) viré ira voir ailleurs, c'est certain. Ce genre de trolls fait le tour du web (du moins dans les sujets où il a une compétence) avec ou non le même pseudo.
      Ce que je trouve rude (et là Disqus n'est pas responsable, puisque mon compte chez eux n'est pas fermé), c'est la décision de FO de me bloquer quel que soit le pseudo utilisé. Je n'ai pas de solution de secours, genre mail avec un nom totalement différent (je n'ai pas Facebook, donc je n'ai pas tenté, et de toute façon ça serait le même nom que le mail qui apparaîtrait). Ils n'ont pas le temps de faire le tri ? quelle blague...
      Bon on passe.
      PS Tu ne peux pas te réinscrire sur ODB ? Tu manques quand même...
      PS bis désolée d'avoir un peu "pollué" cet article avec ces considérations. ^
      micaela
      micaela

      Supprimer
    3. réponse bis Je n'ai jamais eu ce problème de "pourriel" , et pourtant j'ai posté quelques messages assez longs. Je ne sais pas comment ça fonctionne.
      Oui, le site ne cherche pas à se garder des commentateurs. Ce n'est d'ailleurs pas, malgré son nom, un forum. Juste un site où on peut déposer des commentaires. Ca n'encourage pas forcément la discussion, les trolls, si...

      micaela

      Supprimer
    4. C'est marrant, FO m'a proposé de devenir un membre officiel du site et de faire partie de l'équipe des chroniqueurs, mais je leur ai répondu que je préférais rester "free-lance" et intervenir simplement au petit bonheur dans les commentaires. Ils ont regretté, mais m'ont répondu très aimablement qu'ils comprenaient ma position. Effectivement, comme tu le dis, il y a un problème sur le statut du site : ce n'est pas un forum et on a l'impression que les commentaires sont juste tolérés, mais comme un "plus" très à côté, qui n'est pas vraiment encouragé ni vraiment considéré. Pour ma part, cela fait trois fois en une semaine que mes messages sont supprimés comme "pourriels" et on me répond qu'on n'y est pour rien et que seul Disqus est responsable ; bien sûr le Disqus en question ne donne aucune réponse et se contente d'envoyer des messages automatiques pour dire "qu'ils vont essayer de faire le nécessaire pour régler le problème"... Tout ça est quand même assez décourageant !

      Pour ODB, je n'ai pas retenté l'inscription, parce que franchement l'ambiance installée par JdeB me déplaît fortement, et ça ne me donne pas envie de reposter comme si de rien n'était.
      Ne t'inquiète pas pour les messages "off-topic", je pourrais toujours les effacer quand on aura terminé la discussion

      Supprimer
    5. FO c'est plus un site, avec possibilité de déposer des commentaires et rien de plus. Il y a peut-être eu par le passé, un site plus un forum ?
      Tu devrais retenter ODB, il n'y a pas que de mauvais moments, notamment grâce à l'humour de certains. Quitte à être un participant plus occasionnel.
      micaela

      Supprimer
    6. Pour ODB, j'ai plus trop le feeling, on verra bien par la suite ! C'est dur pour le fan d'opéra de trouver un endroit cool pour discuter ; il y a toujours la solution Facebook, mais je suis comme toi assez réticent pour m'inscrire.

      Supprimer
    7. hello Stefano et Micaela
      Ce qui s'est passé pour Micaela sur FO prouve que l'arbitraire peut exister partout, hélas. Ceci dit, à leur décharge, comme je le disais à Micaela, ils n'ont pas de chance avec leurs contributeurs habituels : beaucoup de laisser-aller, de commentaires désobligeants et peu argumentés, et plus de plaisanteries sur les chanteurs que d'analyse sérieuse. ODB est beaucoup plus "auto régularisé de ce point de vue et on n'y voit plus les commentaires type FO sur les artistes ou les oeuvres. Les trolls y sont beaucoup moins fréquents parce que nul Odbiens ne réagit au quart de tour face à un post de ce type. Je ne lis qu'épisodiquement FO (dont les articles eux-même sont parfois très "rapides" et n'apportent rien par rapport aux multiples écrits sur certains spectacles sauf le fait qu'ils se font un point d'honneur à publier les premiers...). De ce fait, et malgré les pénibles épisodes récents, je préfère rester sur ODB. C'est encore là qu'on lit les commentaires les plus intéressants globalement et les échanges les plus riche

      Supprimer
    8. Salut Hélène, je vais essayer de suivre ton exemple et de réactiver un peu mon blog : là au moins, je suis sûr de ne pas me faire jeter !

      Supprimer
    9. Bonne idée. Et ^pourquoi pas un effort pour te relancer sur ODB même à petites doses ?
      micaela

      Supprimer
    10. Mon blog pour écrire ce que je veux (j'ai un lectorat qui n'est pas celui d'ODB, y compris pour ma rubrique news et même si le nombre de mes lecteurs est à peu près le même mis à part quand je parle de JK, d'Harteros ou de la PP où ça grimpe en flèche), et ODB pour compléter, répondre, réagir, donner des infos... un bon équilibre à mon goût !

      Supprimer
  6. Merci les amies ; pour changer de sujet, je vous signale qu'on peut récupérer sur le site de Parterre Box (dans les commentaires du broadcast de "Tosca") un téléchargement pour la Tosca du Met avec Netrebko : excellent enregistrement ; j'ai pas tout écouté, mais Volle est superbe, Eyvazov pas catastrophique, mais y'a pas de miracle non plus, et Netrebko de plus en plus dark, bientôt elle pourra faire sans problème Ulrica, Azucena ou Dalila, c'est assez impressionnant. Cela dit, dans l'Acte II, elle envoie du bois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eyvazov je préfère ne pas faire de commentaires. Pour le reste tu as raison. Volle un des meilleurs Scarpia entendus récemment et Netrebko waouh.....

      Supprimer